L’observatoire de Strasbourg se protège des UV

Partager
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ce sont les détails sur la façade de l’Observatoire qui font la différence et qui nous rappellent que quelque chose se prépare. Et oui, nous préparons le chantier de la valorisation du globe de Coronelli strasbourgeois.

Rangé très précautionneusement dans sa boîte de livraison, le globe de Coronelli est revenu des ateliers de Mathilde Mouilleron et Georges vom Dorp.

Il attend que nous puissions gérer toute la logistique pour le valoriser dans son futur écrin. Cette future installation va être un outil pour les médiateurs rêveurs. Ils n’auront de cesse d’avoir la tête dans les cieux entre le ciel de Louis XIV et le ciel d’aujourd’hui. 

En attendant de rêver, nous finissons tranquillement ce chantier qui a été largement bousculé par les évènements sanitaires. 

À très bientôt, pour rêver ensemble sous les cieux de Louis XIV.